Monday, 20 February 2012

La Vallée de l’Ubaye et son Snow Trail

De retour à la maison après un superbe petit séjour dans les Alpes de Haute Provence.  Des vacances au calme + une course rapide sur neige = quoi de mieux pour recharger les piles en février. Nous avons donc profité de l’invitation généreuse de l’organisation du Salomon Snow Trail Ubaye pour passer quelques jours en montagne en famille et nous avons simplement été gâtés par un temps magnifique, un gros soleil toujours présent, et un cadre majestueux. Des bonnes grosses montagnes de tous les cotés, raides, rocheuses, avec une couche de blanc sur les versants plus élevés. J’y retournerai dans cette vallée, c’est sûre… au moins pour le trail en été, voire avant…


Après avoir tiré mon fils en luge (presque 3 ans et évidemment très lourd pour son âge !) pendant deux jours, c’était donc l’heure de prendre le départ, 10h30 dimanche matin.

L'année prochaine, ce sera plutôt dans ce sens là

J’étais un peu fatigué après une nuit un peu interrompue (ma fille n’étant apparemment pas au courant qu’il y avait une course, l’important pour elle était qu’elle avait très faim à une heure du mat, puis encore à 5h…), mais plus important, ma préparation les semaines auparavant avait été loin d’être consistante, et du coup je n’étais pas sûre que mes jambes répondraient comme je voudrais. Je suis donc parti à ma propre allure, laissant filer très rapidement Michel (Lanne) et Laurent (Beuzeboc) qui ont du prévoir une prime pour le premier à atteindre le village de St Paul, quelques centaines de mètres après le départ… Ils ont ensuite ralenti et je les ai suivis à une distance d’environ 200m pendant les premiers 5-6km. Au bout de la vallée le parcours change, on sort de la piste de ski et les choses deviennent plus naturelles et plus intéressantes. On monte sur un petit sentier étroit qui grimpe assez brusquement en lacets. Là je me sens vraiment à l’aise et je rattrape vite les deux de tête. J’ai assez envie de les doubler, mais j’essaie d’être raisonnable et je suis leur allure en me disant que je garde mon énergie pour une bonne descente plus tard. Et en effet, la montée n’est pas si courte non plus. Ça monte et ça monte. D’abords sur du sentier, puis un bout de route, puis du chemin bien enneigé jusqu’à l’arche Redbull qui marque le point culminant de la course à 2250m.


A ce moment là il n’y avait plus que Laurent et moi, mais j’aperçois que les autres ne sont pas trop loin derrière non plus. Je passe sous l’arche et je laisse aller. La descente c’est la partie amusante et avec, au final, des bonnes jambes, j’ai envie d’en profiter. Le cœur ne va jamais monter très haut quand on descend, donc autant aller à fond ! D’autant plus dans la neige – il n’y a rien à craindre – si tu tombes, tant pis, tu finis en bonhomme de neige peut-être, mais tu ne vas pas te faire de mal. Mais – pas si évident que ca en fait, car en allongeant la foulée, les pieds tombent avec plus de force, et hop, du coup on se trouve assez vite-fait bien avalé par la neige. Il s’est trouvé que le premier km de descente était très poudreux et donc pas très adapté à un sprint. J’adopte donc une foulée plus courte, moins de pression sur chaque pied, et continue vers le bas, tout en cherchant la neige qui a l’air la plus solide possible. Cette vallée et magnifique, on ne voit que des super versants rocheux tout autour de nous – pour moi cela m’incite de l’aller vite. Après quelques km de chemin, j’arrive à ce que j’avais prévu d’être le passage phare du parcours – la courte section du sentier qui nous lie entre le plateau du haut et les pistes de ski du bas. J’aperçois le maillot rouge de Laurent qui est toujours là, peut-être seulement 30 seconds derrière moi. Je sais qu’il ne lâchera pas la chasse, mais je sais aussi que je vais m’éclater dans cette descente, - c’est le but en tout cas. Cinq minutes de zigzags, parfois un peu technique, neige plutôt dure et sentier plutôt étroit, j’arrive en bas. Plus que 2km de plat à faire. Et en effet j’avais réussi à me casser les cuisses. Pas grave, 2km n’est pas grand-chose et avec la cime de la chapelle de St Paul m’indiquant que l’arrivée était très proche je me remets en vitesse « plat » et file pour la fin. Superbe ambiance à Saint Paul, ma famille à coté de l’arche, un fils très excité et prêt à demander à être à nouveau tiré en luge pendant qu’on attend la remise de prix. « More papa ».
Merci à la vallée d’Ubaye et à l’organisation de cette superbe course. Oui, c’est plus un sport d’été le trail, mais on peut très bien se régaler en hiver et sur neige aussi – il faut simplement un bon parcours, un beau paysage et un gros soleil !...

RÉSULTATS (lien)

VIDEO DE LA COURSE


PODIUM

No comments:

Post a Comment