Thursday, 23 July 2015

étape du tdf

A little bike ride, pour changer...


Vu qu'il y avait du dénivelé au programme de l'Étape cette année, ça semblait normal de m'inscrire... Une nouvelle expérience, car c'était la première fois que j'épingle un dossard sur un maillot de cycliste.


Tout s'est très bien déroulé. J'ai vraiment bien profité du parcours, des paysages, des bonnes côtes, de la vitesse en descente sur les routes fermées :-) pas de crevaisons ni de chutes.
La dernière montée s'est révélée dure par contre. Ma faute, car je ne dépasse que très rarement les 40-50km en bicyclette, donc les dernières bornes ont un peu surpris les cuisses.


Je finis 301ème au scratch, en 6 heures 8. Les pros mettent bien une heure de moins ! (mais je les invite aussi à tester une ultra skyrace :-)


vidéo rapide du parcours
video



Altispeed

Dans la course à pied j'aime bien varier les choses : un peu de roulant, un peu de technique, un peu de pente, un peu de pluie, beaucoup de soleil... Mais à la base je suis un grand fan de la haute montagne. D'où le fait que je penche souvent pour les skyraces, à l'étranger et maintenant aussi en France. Je suis donc bien content de voir ce style d'épreuve, originaire d'Italie, s'étendre de plus en plus vers l'international, et surtout de s'installer en France.

Le Ice Trail Tarentaise et sa version courte, l'Altispeed, font parti du club de vrais "trails de montagne", avec tout ce qui va avec : sentiers peu entretenus voir inexistants, altitude, crêtes, sommets, vues, exposition et risques de chute... J'étais donc bien évidemment motivé d'y faire un tour. Mais après les 80k du Mt Blanc deux semaines auparavant, couplé avec une motivation de boucler la série Skyrunning France, cette fois-ci j'ai choisi la course "courte", l'Altispeed 32km pour 2200m de D+.


Ma forme était plutôt bonne, je me sentais récupéré depuis le 80k de Mt Blanc, mais comme je constate depuis le début de la saison, il me manque de la puissance dans les pentes raides. Faute d'une manque d'entrainement sur les pentes du Ventoux et sûrement trop de courses récemment (= trop de repos et pas assez d'entrainement). Je n'ai donc pas pu suivre Thibaut Baronian, dès les premiers kilomètres, et j'ai fait la course pour la 2ème place.


Dans les Alpes il y a la montagne préservée, et il y a aussi les stations de ski. J'en profite parfois des remontées mécaniques, mais il faut dire que c'est super moche. Et quand tu penses qu'il y en a qui se plaignent de l'impact visuel d'une éolienne :-)


Et attention aussi aux prix dans la vallée : achetez vous des bananes avant d'arriver à Val d'Isère !


Photo prise par Ian Corless dans la dernière montée. À ce moment là je n'avais pas beaucoup de force dans les jambes, mais le paysage était assez magnifique, et après le petit tunnel il ne restait plus qu'à descendre.