Thursday, 3 August 2017

RunLagnes

RunLagnes : pourquoi organiser une course ?!

Pourquoi pas !

Avec notre petite famille, nous avons déménagé à Lagnes au printemps 2012. Je me souviens du jour du déménagement, car c’était la veille de la Sainte Victoire et j’avais trouvé que ce n’était pas une super bonne idée de transporter des meubles et des cartons la veille d’une course de 59km ! Bref, Lagnes, on l’avait choisi car le village était à mi-chemin entre Apt et Avignon (nos travails respectifs à Carole et moi à l’époque), le village avait l’air d’être plutôt sympa, et en étudiant l’IGN 25k j’avais eu l’impression que le coin était très prometteur en termes de sentiers !


Très vite je me suis rendu compte que l’IGN ne mentait pas, Lagnes était simplement un paradis pour le trail ! Un véritable labyrinthe de chemins et de sentiers, avec du plat, de la pente, des paysages magnifiques et une météo presque toujours parfaite pour lacer ses chaussures.


Depuis l’âge de 12 ans, j’en ai fait des courses ! En commençant par des bains de boue de cross-country dans le nord d’Angleterre, je suis passé par un peu de piste, un peu de montagne, du fell, un peu de route, du sky, et depuis mon arrivée en France en 2011 ; du trail, et plus récemment encore, un peu d’ultra… Mais quelque soit le format de course, finalement qu’est-ce qu’on cherche en participant à ces événements de course à pied ? Je pense que je réponds pour la majorité de coureurs quand je dis que je fais ça simplement pour le plaisir. Donc quand je cours je cherche à m’amuser au maximum ! Pour se faire plaisir dans un événement de trail, en ce qui me concerne, il faut i) un bon parcours, ii) une belle compétition, iii) une bonne ambiance et iv) un bon « après trail » ! Et c’est exactement ce que nous visons aujourd’hui pour RunLagnes !


Les deux parcours que l'on propose se déroulent sur mes sentiers préférés, sur les collines au-dessus du village. Certes ça peut faire mal aux jambes, un peu, mais pour les yeux c’est que du bonheur ! - on va dire que c’est du « tourisme actif » !


Une fois la ligne d’arrivée franchie, en arrivant dans le théâtre du Pieï, on retrouve ce dont je rêve après chacun de mes efforts : une pizza, une bière et une glace !


Le trail long fait 31km, une distance d’une sortie de dimanche on va dire :-) Par contre le 13km se déroule en format Enduro, un concept moins connu en trail. Faire du fractionné n’est pas toujours très motivant comme séance d’entrainement ; des allers-retours ou des boucles de pistes ne m’ont jamais trop inspirés, - mais il faut reconnaitre que c’est quand même très bénéfique de courir vite quelques fois par semaine ! D’où le fartlek (jeu de vitesse), une sortie de course-à-pied ou on intègre du rapide dans une séance qui est majoritairement relax pour le reste. C’est une méthode que j’ai pratiqué sur les collines avec mon père et mon frère dans ma jeunesse.


L’EnduroLagnes fait donc 13km, mais seulement 5km sont chronométrés, sur quatre portions entre 500m et 1800m de long. Les segments Enduro sont à faire “aussi vite que possible”, mais entre les segments c’est plutôt repos, ravitaillement, échanges, découverte du paysage.



C’est de l’investissement d’organiser un trail ! C’est bien fatiguant mais ça vaut le coup ! Merci à mes amis organisateurs et à Carole avec l’aide desquels RunLagnes ne serait simplement pas possible. À Elliot et Léonie qui m’ont vu un peu moins souvent les quelques semaines avant la course… ;-) !! Un grand merci à tous les bénévoles qui ont donné beaucoup de leur temps, au soutien de la Mairie de Lagnes et à tous les sponsors. What a team !

(têtes, et surtout cheveux, pas toujours très représentatifs, sorry !)

Et merci aussi à ma famille qui est venue en nombre pour vivre l’expérience RunLagnes !


Rdv en 2018 pour la troisième édition !

www.runlagnes.com


No comments:

Post a Comment