Wednesday, 22 August 2012

Ubaye leg fry

L'Ubaye Été, une superbe course, beau parcours dans un cadre excellent. Avec passage par un bon sommet rocheux et pointu, et avec une très belle vue ! Normalement c'est exaçtement ce que je cherche, mais malheureusement le jour même de cette épreuve, mes jambes n'avaient aucune puissance et je n'étais donc pas capable de suivre la tête de la course dès le debut de la première montée.


J'ai donc courru les 42kms dans un état que heureusement je n'avais pas encore connu cette année. Vide d'énergie. C'était de la marche forcée dans les montées et une foulée aussi détendue que possible sur les sections plates. Meme dans la descente c'était une pure bagarre avec les pates qui n'avaient aucune fraicheur pour trouver les bons appuis et de "laisser aller" comme j'aime faire. C'est dommage de le dire, mais cette très jolie course était douloureuse du début à la fin !

Mais, quelque soit ton état, je me disais, tu ne sais jamais, les jambes pourront se réveiller, ou les coureurs devant (5 pendant la plupart de la course) peuvent aussi souffrir, et tu ne sais pas, peut-être revenir... Finalement mes jambes n'ont jamais retrouvé leur volonté pour la course, mais quelques concurrants sont revenus dans la dernière descente. Comme souvent c'est le cas, les 42kms n'ont été faciles pour personne, et dans la dernière demie-heure j'ai pu doubler quatre des cinq qui étaient devant et donc récupérer la seconde place. Ce qui montre qu'il ne faut jamais lâcher ! Mais c'etait bien dur quand même !!

Pourquoi ? Pourquoi un tel état d'impuissance le 12 aout 2012 ? Pas sûr, peut-être juste une mauvaise journée.. Mais honnêtement je pense que c'est plus que ça. Une petite blessure à la hanche m'a empêché de m'entraîner normalement pendant les mois de juin et juillet. Je crois que deux mois de footing tranquille, sans réelle qualité ont ralenti mes muscles. Le volcano trail en Guadeloupe était possible simplement parce que c'était si lent, une marche rapide avec quelques sections en courrant. Mais une fois que j'ai dû bouger les jambes à un rythme plus élevé, elles n'ont pas pu suivre les instructions. Aujourd'hui cette hanche a finalement l'air de fonctionner normalement - en partie grâce aux efforts de l'ostéopathe à l'Ubaye - merci, je ne connais même pas ton nom ! - j'espère donc pouvoir recommencer la vitesse dans les entrainements et revenir bientôt à ma forme du début de l'année. Pour la kima ce weekend... je suppose qu'on verra...

Et voilà pour la video de la course :


2 comments:

  1. les miennes n'avaient pas de puissance non plus si cela peut te rassurer !!!;-) à trés vite surement. Maxime

    ReplyDelete
  2. reviens vite en forme, bravo quand même pour ta seconde place!!!

    ReplyDelete